Valentin Dubois a reçu le Prix artistique
Croix-Rouge HEAD – Genève

Le public a eu la possibilité d’élire le candidat de son choix et de lui attribuer le Prix du public, doté de 2'000 frs.

Grâce à une diffusion de la cérémonie en streaming sur Facebook, les personnes présentes et les internautes ont pu suivre intégralement la cérémonie et voter pour leur œuvre préférée.

M. Valentin Dubois a ainsi été désigné lauréat du Prix du public pour son travail en Architecture d’intérieur « TOC TOC » (Territoire Occupé Convenablement). Un projet sur Calais, point central de la migration, et l’opportunité donnée à ses habitants d’accueillir les réfugiés dignement.

À la manière d’un manifeste, Toc Toc est une proposition qui réagit à la situation d’urgence des réfugiés en attente. Ancré dans la réalité du quartier des Cailloux, le projet se développe à partir des potentiels spatiaux et sociaux de ce contexte urbain. Il prend en compte les

différents degrés de motivation des Calaisiens à accueillir et propose de nouveaux scénarios,afin de permettre aux réfugiés d’occuper de façon légale et décente le territoire. Cette proposition spatiale et sociale se veut le futur d’une ville à construire ensemble.

 

Occuper les parcelles privées et les zones de copropriété est la stratégie développée dans ce projet. En effet, ce droit naturel qui est garanti par la constitution française et qui figure explicitement dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 est l’un des quatre « droits naturels et imprescriptibles de l’homme ». Il offre ainsi la possibilité à celles et ceux qui ne sont pas d’accord avec la politique de leur ville de rendre visible leur résistance en les accueillant au sein d’unités d’habitation dans leur quartier, leur propriété,

ou directement sous un toit commun.

 

Les matériaux choisis pour leur propriété sont financièrement abordables et la construction des modules se veux simple et efficace afin

d’être réalisé par tous. Le dispositif est pensé comme un processus ouvert, de sa forme spatiale jusqu’à ses modes d’utilisation, afin de laisser une libre appropriation aux différentes cultures concernées.