Emma Brodin remporte le Prix Art Humanité

Le 7 octobre 2021 a eu lieu la 7e édition du Prix Art Humanité, au campus de la HEAD – Genève. Cette cérémonie a réuni environ 200 invité-e-s. Le Prix du Jury a été attribué à Emma Brodin pour son travail « Empowered ».

 

Le Prix, créé en 2015 par la Croix-Rouge genevoise, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et la HEAD – Genève, Haute école d’art et de design, récompense un projet qui allie, avec sensibilité et succès, élan artistique et engagement humanitaire.


Les travaux des finalistes retenus pour cette 7e édition témoignent tous à leur manière des problématiques liées, de près ou de loin, à l’engagement humanitaire, à la dignité, que ce soit dans des zones de conflits armés ou dans notre environnement proche. Salah El Amri a présenté le court-métrage Le Thé et le Temps autour d’un homme privé de liberté de mouvements. Yasmine Nabli a proposé A – Z Graphic design & typography in Arabic speaking countries, le premier numéro d’une publication sur le graphisme des pays arabophones. Filza Parmar a présenté kitA / Re-Interpreting the local, le projet de construction d’une garderie d'enfants, à l’aide de ressources existantes et de matériaux de zones rurales abandonnées. Avec Empowered, Emma Brodin évoque, à travers ses créations de mode, le regard social porté sur la femme. Nobuyoshi YOKOTA, Architecture Without New Architecture propose la réhabilitation de lieux de proximité abandonnés en s’appuyant sur la réinsertion professionnelle.


Le Prix de l’édition 2021 a été remis à Emma Brodin pour sa réalisation Empowered. Le corps féminin étant souvent considéré comme propriété publique, Empowered est une collection d’accessoires inclusive qui met « volontairement en valeur la poitrine, encore trop souvent victime d’idées préconçues et de persécutions », afin de permettre à chacun-e une réappropriation de son propre corps. À travers son travail, Emma Brodin questionne la frontière entre érotisme et sexualisation, entre expression de la liberté et objectification du corps. Elle souhaite mettre en lumière le rapport ambivalent qu’a notre société contemporaine avec la poitrine féminine et transmettre la sensation du regard extérieur sur son propre corps non seulement à un public féminin varié, mais également à une audience masculine, transgenre, ou autre.


Doté de 5 000 francs, le Prix était ouvert aux étudiantes et étudiants ayant accompli au moins quatre semestres à la HEAD – Genève, ainsi qu’aux titulaires d’un Bachelor ou Master datant de
moins de cinq ans. Les travaux ont été jugés en fonction de leur originalité, de la qualité de leur réalisation et de leur cohérence avec le thème du Prix.

Filza Parmar a reçu le Prix du Public

Le public a également eu la possibilité d’élire le candidat de son choix et de lui attribuer le Prix du public, doté de 2 000 francs. Grâce à une diffusion de la cérémonie en streaming sur YouTube, les personnes présentes et à distance ont pu suivre intégralement la cérémonie et voter pour l’une des cinq œuvres finalistes.

Filza Parmar a ainsi été désignée lauréate du Prix du Public pour son travail kitA / Re-Interpreting the local. À travers son projet de création d’un jardin d’enfant, Filza Parmar aborde le sujet du design éthique, qui tisse le lien entre tradition et modernité, permettant l’évolution de l’architecture et l’utilisation de nouvelles technologies, tout en préservant l'intégrité des ressources locales. Elle offre une réflexion sur l’économie circulaire dans l’architecture.

CRG-PrixArtHumanité-JulienGremaud-063-web.JPG

Les cinq finalistes et leurs travaux

Emma BRODIN
Bachelor en Design Produit, Bijou et accessoires - Empowered

Salah EL AMRI
Bachelor en Cinéma - Le Thé et le Temps

Yasmine NABLI
Bachelor en Communication visuelle - A — Z Graphic design & typography in Arabic speaking countries

Filza PARMAR
Master en Architecture d'intérieur - KITA / Reinterpreting the local

Nobuyoshi YOKOTA
Master en Architecture d'intérieur - Architecture Without New Architecture